Qu’est ce que L’Îlot ?

Qu’est ce que L’Îlot ?

L’Îlot en bref :

Créée en 2017, l’Îlot est une association caritative de Strasbourg à but non lucratif, laïque, apartisane et antiraciste (opposée à toute forme de ségrégation) qui se donne pour but de fournir une solution de logement adaptée et pérenne à des personnes avec un parcours de rue, en errance, à long parcours de rue.

L’Îlot, c’est :
◦ la réaffirmation que le droit au logement est un droit fondamental !
◦ une initiative citoyenne basée sur l’idée du Logement d’abord, co-partagée et co-gérée entre ses habitants, ses bénévoles et ses salariés ;
◦ une association agréée par l’Etat au titre de l’intermédiation locative ;
◦ un lieu de vie à Strasbourg, avec 7 à 10 habitants, seuls ou en couple, avec ou sans animaux ;
◦ un accompagnement des habitants (travail avec l’association Lianes, addiction, prévention santé, actions socio-culturelles, formation, etc.) ;
◦ un réseau de partenaires institutionnels, privés et associatifs ;
◦ une vocation à s’agrandir avec de nouveaux habitats collectifs/individuels.

Consulter les statutsTélécharger le flyer de L’îlot

L’Îlot, le manifeste : Un autre toit pour les sans-toits

Notre cadre, Strasbourg. Notre verbe, agir. Agir de manière citoyenne, réagir à la présence de logements vacants par milliers et à l’existence de centaines de personnes sans domicile fixe. Constater les décès dans la rue. Contester l’embolie des dispositifs d’hébergement d’urgence et la saturation du logement social. Attester du besoin d’habiter tel qu’on est pour se retrouver et se reconstruire…Agir, un cri ! Le droit au logement est un droit fondamental !

Citoyens bénévoles œuvrant dans des associations allant à la rencontre des sans-abris dans le cadre de maraudes ou de distributions, nous nous inscrivons dans la dynamique du collectif Sans dents, mais pas sans droits actif à l’hiver 2016-2017. L’association L’Îlot est donc née en 2017 d’une mobilisation des acteurs à titre individuel face à la situation qu’ils rencontraient dans la rue.

Son rôle est de fournir une solution de logement adaptée et pérenne à des personnes en errance à long parcours de rue. L’un des autres objets de l’association est de faire appel au parc public et/ou privé vacant de Strasbourg afin de permettre l’accès à un habitat adapté pour ces personnes.

Dans le cadre de l’accès au logement, il est clair que le processus d’hébergement est de plus en plus complexe et saturé. Nous considérons que le système classique d’hébergement par paliers atteint des limites en terme de conditions d’accès, de durée, de continuité et de possibilité d’accès à un logement pérenne ; cela peut mettre en échec certaines personnes.

Aussi, nous avons décidé de nous inscrire dans la logique du “Logement d’abord”. Pour venir en aide durablement aux plus démunis, il s’agit de considérer qu’il n’y a pas de conditions pour habiter. Que la personne soit en couple ou seule, avec ou sans animaux, avec ou sans problématiques associées à des addictions ou à des pathologies mentales elle en est capable et ce, peu importe la longueur du parcours de rue. Nous considérons qu’il faut prendre le temps pour que la personne intègre son habitat et devienne habitant. Pour reprendre pied, une visibilité et un accompagnement social à moyen et long termes sont nécessaires.
Notre but est de favoriser la stabilisation de la personne dans un lieu de vie qui devient son logement, celui d’un Habitant. Ce dernier peut se projeter dans le temps tandis que l’accompagnement s’adapte à ses besoins, incluant l’acceptation de l’échec temporaire s’il le faut, afin de construire avec lui son propre parcours, à son initiative et à sa temporalité.

Les locataires -les Habitants payent un loyer, modique mais oh combien symbolique (un loyer juste à valeur de leur situation) – peuvent faire appel à l’association afin qu’elle leur serve de support dans leurs démarches ou s’ils souhaitent participer à des activités et des projets ou même les construire. Les bénévoles et les salariés les accompagnent de multiples manières, souvent en lien avec des associations partenaires spécialisées : médiation animale, accompagnement médico-social, activités culturelles, étapes vers la formation et l’emploi, etc.

Par ailleurs, nous sommes convaincus que la personne, quand elle devient actrice de la vie en communauté, y puise une expérience et un appuis déterminants pour son parcours. La co-gestion du projet s’incarne ainsi dans plusieurs types d’actions : mise en place d’un conseil des résidents, règlement intérieur rédigé par les Habitants, cadre co-construit et co-aménagé par les bénévoles, les Habitants, les salariés. Cette dimension collective permet à la fois une meilleure adaptation de la personne au lieu de vie et un meilleur fonctionnement de celui-ci, conditions d’une autonomie croissante des Habitants.

À moyen terme, nous pensons que certaines personnes pourront ainsi accéder plus facilement aux dispositifs de logement locatif commun ou accompagné si elles le souhaitent, que cette démarche peut conduire à des effets non immédiatement mesurables sur la santé, l’insertion, le parcours de vie, le suivi institutionnel.

Ayant obtenu l’agrément pour effectuer de l’intermédiation locative (IML), notre premier projet propose depuis juillet 2018 un habitat en collocation dans un bâtiment mis à disposition par la ville de Strasbourg et habitation moderne, offrant une capacité de 7 à 10 places. 7 à 8 Habitants l’occupent depuis l’été 2018.

Notre vocation est de poursuivre ce développement par la mobilisation du parc vacant public et/ou privé, collectif et/ou diffus, présent en grand nombre sur Strasbourg.

Les besoins sont immenses. Le nombre de logements vacants est insupportable. Des alternatives existent, nous le prouvons, pour que notre société face du logement un vrai droit !